La nymphoplastie

unnamed (1).jpg

La nymphoplastie (ou labioplastie) est une opération de chirurgie intime qui améliore les défauts esthétiques des petites et des grandes lèvres vaginales.

Les Indications : Améliorer l’aspect des lèvres vaginales

Lorsque la femme souhaite corriger la forme et/ou la taille des lèvres vaginales, elle doit recourir à une nymphoplastie.
 

- Hypertrophie des lèvres


Les lèvres vaginales peuvent être trop épaisses en raison d'un excès de graisse ou de peau. Dans la pratique, la demande porte principalement sur les petites lèvres (nymphes) en raison :


• Soit d’une excroissance disgracieuse : Les petites lèvres qui émergent hors de la fente de la vulve sont visuellement dérangeantes en raison de leur forme, de leur couleur ou de leur apparence.
• Soit d’une asymétrie : Les petites lèvres sont de taille inégale.

 

Les motivations des patientes sont, par ordre d’importance: l’aspect esthétique, les désagréments pour s’habiller, un inconfort en faisant du sport et une gêne, voire une douleur, lors des rapports sexuels.


- Hypotrophie ou atrophie des lèvres


Lorsque les lèvres vaginales sont trop petites (hypotrophie) ou inexistantes (atrophie), il est possible de les gonfler pour leur redonner du volume.

 

Le déroulement de l’intervention de labioplastie

L’opération de labioplastie se fait sous anesthésie locale sans hospitalisation et dure entre trente à quarante-cinq minutes.


La réduction des petites lèvres

 

Le chirurgien retire la couche superficielle de la muqueuse labiale tout en conservant la forme initiale des petites lèvres. Deux techniques sont possibles :


- Nymphoplastie longitudinale


Lorsque l’excès de peau est réparti sur toute la longueur de la lèvre, le praticien incise de haut en bas, puis il utilise une technique de suture enfouie afin de rendre la cicatrice invisible. Cette technique permet de retirer une grande quantité de lèvre excédentaire.


- Nymphoplastie triangulaire


Lorsque l’excès cutané est localisé sur une zone précise, le chirurgien enlève un triangle de peau, soit au milieu de la petite lèvre, soit sur sa moitié postérieure.

La cicatrice est dissimulée dans les plis entre la petite et la grande lèvre.

La réduction des grandes lèvres


Les grandes lèvres peuvent être trop épaisses


• soit par excès de graisse : on fait une petite liposuccion.
• soit par excès de peau : on retire l’excès cutané.

 

Augmentation des petites et des grandes lèvres


Lorsque les lèvres vaginales sont trop petites, voire inexistantes, la labioplastie consiste à faire un lipofilling avec de la graisse prélevée sur la patiente pour redonner du volume.